BIANCO

En 2005, suite à la décision du Gouvernement Malagasy de procéder à l’exploitation de l’ilménite à Madagascar, la Région Anosy est devenue parmi les zones classées « Pôle Intégrée de Croissance » ou PIC.
Le 23 Mai 2006, une convention de partenariat a été conclue entre le BIANCO et le Ministère chargé des mines pour déterminer les modalités de collaboration relative à la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de la Lutte Contre la Corruption.

P1220739 P1220713Pour préserver l’intérêt de la population Malagasy sur la gestion des ressources issues de l’exploitation minière et afin de verrouiller toutes opportunités de corruption dans tous les processus de recouvrement des ristournes et redevances venant des produits miniers,  le BIANCO a pris l’initiative d’intégrer dans son programme la mise en place d’un système de verrouillage des procédures pour éviter les risques de corruption pour que l’exploitation et la gestion des produits miniers ilménites soient transparentes et justes.
La réalisation de ce projet a été confiée à la section Prévention du BIANCO Branche Territoriale de Toliara qui s’est engagé à réaliser « l’analyse de système et procédures de recouvrement des redevances et ristournes sur les substances minières auprès des Communes bénéficiaires du projet Qit Madagascar Minerals ».
Par définition, le ristourne se définie par la somme d’argent versée à une Commune quelconque par une personne physique ou morale en contre partie de la sortie d’un produit et la redevance et la somme d’argent versée à l’Etat par une société, une coopérative ou particulier en contre partie d’une exploitation.
L’analyse concerne tout le processus de traitement des opérations, de l’extraction des produits en passant par la procédure d’exportation jusqu’au recouvrement des ristournes et redevances minières.
La réalisation de cette mission nécessite des descentes sur le terrain, ainsi que des contacts avec tous les acteurs et partenaires locaux.

[wpdm_file id=55 title=”true” desc=”true” ]