Education

Actuellement, la Région doit faire face aux défis de la qualité de l’enseignement (niveau général, niveau du bac) et de l’adaptation du système éducatif aussi bien par rapport aux besoins habituels (agriculture, élevage, pêche) que par rapport à ceux qui sont nouveaux (tourisme, industrie extractive).
Comparativement à la situation nationale et les autres régions de Madagascar, le taux net de scolarisation de la Région Anosy sur toutes les catégories est encore faible. Si le taux net de scolarisation moyen national en classe primaire est de 73, 4% en 2010, celui de la Région Anosy était de 53, 7 %. La Région Analamanga, qui tient le 1er rang affiche une valeur de 87,1%, tandis que la Région Melaky, classée au dernier rang se retrouve avec une valeur de 51%. La Région Anosy se trouve au 19 ème rang sur les 22 Régions de Madagascar.
Cette statistique montre que l’accès à l’éducation est encore difficile dans la Région Anosy. Ceci peut s’expliquer par l’insuffisance de la capacité d’accueil des établissements scolaires, surtout en classe secondaire 1er cycle, d’une part, par la cherté des frais de scolarisation devant la capacité financière faible des ménages, d’autre part. De plus, le problème d’insécurité, surtout en milieu rural, qui entraîne la fermeture des écoles en est une cause.
Quant à la qualité de l’éducation, cela constitue un handicap pour le secteur éducation dans la Région Anosy. Le manque en matière de ressources humaines qualifiées, ainsi que l’insuffisance et la dégradation des infrastructures scolaires en sont les principales causes.
La région possède 415 EPP, 19 CEG et 03 Lycées. La valeur du ratio élève/salle dans les 03 Districts allant de la classe primaire jusqu’en classe secondaire montre que l’effectif par salle de classe dépasse largement la capacité d’accueil d’une salle, qui est en moyenne de 40/salle (selon l’objectif national, EPT). Comparativement aux autres régions de Madagascar, le ratio élève/salle de classe et le ratio élève/enseignant de la Région Anosy est parmi celui ayant la valeur la plus élevée.
L’Anosy n’est pas pourtant dépourvu d’atouts. Ils se trouvent dans la volonté des parents de scolariser leur progéniture, dans les faits porteurs d’avenir comme le développement des NTIC et de l’enseignement à distance. Il revient aux responsables de profiter à bon escient des opportunités offertes par l’existence de partenaires potentiels œuvrant dans la région.